Versailles, Veilhan et l'art contemporain


Quand l'at contemporain galvanise Versailles...

Un an après l'exposition de l'américain Jeff Koons, c'est au tour de l'artiste français Xavier Veilhan d'investir le château de Versailles, lieu de la démesure et du faste. Encore une fois, l'endroit est tout à fait adapté à cette rencontre: l'art classique dialogue avec l'art moderne au-delà de tout clivage.


Le regard du visiteur est renouvelé, intrigué par ces représentations contemporaines s'incrustant dans le décor avec une simplicité étonnante. Le mobile, la light machine, le coucou de la galerie des Glaces se fondent admirablement dans le somptueux domaine royal. L'agencement est probant et le spectateur non surpris se lance à son insu dans une quête heuristique.


Le Gisant Youri Gagarine et La Femme nue - minuscule bronze qui paraît extrêmement grand lorsque le visiteur se place devant - à l'instar du Balloon Flower de Jeff Koons, égaient la Cour Royale sans la dénaturer. Enfin, Les Architectes qui surplombent l'entrée des jardins se mêlent agréablement au décor extérieur.


C'est avec un nouveau point de vue non dénué d'originalité que nous (re)découvrons la richesse et la valeur de cet espace.


L'esthète Louis XIV, promoteur des arts, aurait sans doute apprécié ces figures démesurées...




Commentaires

Articles les plus consultés