Exposition Renoir au XXe siècle


On ne peint pas avec ses mains, mais avec ses yeux.


Pierre-Auguste Renoir (1841-1919), Autoportrait au chapeau blanc, 1910, huile sur toile, collection particulière.


Les années 1890 marquent un tournant dans l'oeuvre de Renoir. Les portraits, les nus, les paysages méditerranéens et même la sculpture. Renoir se détache du mouvement impressionniste. L'artiste souffre de polyarthrite rhumatoïde, son exécution moins délicate instille tout de même de la douceur et du bonheur et ne cesse de surprendre le quotidien.


Renoir s'intéresse aux corps, qu'il s'agisse de ses baigneuses sensuelles à l'attitude sculpturale - se situant aux antipodes de la représentation actuelle de la beauté féminine - de ses portraits ou autoportraits dans lesquels il n'atténue nullement les signes de l'âge.


Si l'oeuvre de Renoir est considérable, plus de 4000 tableaux lui sont attribués, l'ambition de cette exposition qui couvre les années 1890-1919 est de faire découvrir au grand public la dernière période méconnue et souvent décriée de l'artiste. En effet, lorsque nous évoquons Renoir, nous pensons plutôt au Bal du moulin de la galette, aux Déjeuner des canotiers et aux danses. Mais ces dernières années constituent l'aboutissement de son oeuvre, davantage de liberté par rapport aux contours, un respect de la planéité de la toile et une conception décorative de l'art. Pour Renoir, "un tableau doit être une chose aimable, joyeuse et jolie" et son désir d'embellir n'a cessé de transfigurer la réalité.

Commentaires

Articles les plus consultés