Bienvenue parmi nous


Comme souvent chez Jean Becker (Dialogue avec mon jardinier en 2007, La Tête en friche en 2010), il s'agit d'une histoire d'amitié. 
Et Jean Becker réussit à nouveau à créer un couple improbable: Tallandier (Patrick Chesnais), vieux peintre en mal d'inspiration et au bord du suicide et Marylou (Jeanne Lambert, jeune actrice comparée à Sophie Marceau), adolescente issue d'un milieu défavorisé et rejetée par sa mère. 
Ces deux éclopés de la vie vont s'aider l'un l'autre et trouver auprès de l'un ce que leur famille leur refuse : la compréhension. Tallandier, dont la dépression est mal vécue par ses proches, incapables de comprendre qu'on puisse déprimer lorsque qu'on a tout, se sentira revivre auprès de cette adolescente pas gâtée par la vie. La légèreté de Marylou, son franc-parler et ses encouragements vont redonner à Tallandier le goût de créer. De son côté, Marylou va trouver en cet artiste la protection et l'affection d'un père qu'elle n'a jamais eues. À l'instar de La Tête en friche, il s'agit de l'histoire d'un sauvetage et d'une amitié intergénérationnelle, même si la frontière entre amour et amitié est un peu floue : Marylou devient la muse de l'artiste et ses rapports positifs avec ce dernier lui redonne confiance en la gent masculine. 

Le film oscille entre émotion (tentative de suicide de Tallandier, problèmes familiaux de Marylou) et humour (bêtise des commerçants, joutes verbales entre les deux personnages) pour délivrer un message simple et positif porté avec justesse par les deux comédiens, d"après le roman d'Eric Holder.

Commentaires

Articles les plus consultés