Le Grand Méchant Renard


A quelques jours du Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême, retour sur Le Grand Méchant Renard de Benjamin Renner, Fauve d'Angoulême Prix Jeunesse 2016.
Un renard, piètre prédateur, aimerait inspirer la peur et le respect comme le loup auprès de ses proies. Après avoir volé trois oeufs à une poule, il devient la maman de poussins qui se pensent méchants renards!
Le récit repose essentiellement sur ce malentendu et l'inversement des valeurs: un renard couard et protecteur et des poussins qui se voient prédateurs. 
Le lecteur s'attache à ce renard qui ne correspond pas à ce que la société attend de lui. Devenu mère malgré lui, le voilà qu'il se découvre l'instinct maternel! Et pour des poussins! La situation est propice aux gags, surtout quand le renard se retrouve dans la basse-cour. En renversant les stéréotypes animaliers, Benjamin Renner livre une jolie fable sur la différence et la naissance de l'amour maternel.

Commentaires

Articles les plus consultés