Le Paris de Proust



Afficher l'image d'origine

Ce petit ouvrage est une biographie de Marcel Proust qui met en avant les différents lieux parisiens chers à l'auteur.
Le jeune Marcel Proust effectue sa scolarité au lycée Condorcet. Il fréquente la brasserie Weber et le restaurant Larue où il découvre la grande bourgeoisie et le Tout-Paris des arts. Il va faire l'apprentissage des codes sociaux dans les salons mondains qui constituent une source d'inspiration pour ses futurs personnages. Marcel Proust fait des études de droit avant de se consacrer à la littérature et à la philosophie à la Sorbonne. 
Il écrit A la Recherche du temps perdu dans sa chambre de l'appartement situé 102 boulevard Haussmann. Affaibli par son asthme, il travaille en position semi-allongée. 
Dans le cas de cet ouvrage, Paris et la collection "Le Paris des écrivains" ne sont que des prétextes car il s'agit davantage d'une biographie. Si l'auteur insiste bien en effet sur les noms des rues, il manque une carte de Paris mettant en avant les lieux clés. La lecture de cet ouvrage n'en demeure pas moins très intéressante. Le petit format la minceur du livre sont un atout pour qui souhaite découvrir rapidement la vie de Marcel Proust (son enfance, ses études, ses amitiés, ses amours et la rédaction et publication de son oeuvre).
Le chapitre "Le livre qui aurait pu ne jamais paraître" est particulièrement captivant. Michel Erman relate le combat de Marcel Proust pour trouver un éditeur. Il dépeint le milieu de l'édition du début du XXe siècle et l'histoire de la publication des différents tomes: les refus de Fasquelle, de la maison Ollendorff et de la NRF trouvant les phrases du premier volume embrouillées. Le livre est finalement publié chez Grasset à compte d'auteur. L'accueil est partagé, les meilleures critiques viennent de l'étranger. En 1916, Marcel Proust rejoindra finalement la NRF. Il obtiendra le Prix Goncourt en 1919 et la reconnaissance du public.


Afficher l'image d'origine
Chambre du 102, boulevard Haussmann (Musée Carnavalet)


Je remercie Babelio (opération Masse critique) et les Editions Alexandrines pour l'envoi de cet ouvrage.
Afficher l'image d'origine

Commentaires

Articles les plus consultés