Hippocrate


Hippocrate. Dans ce film réalisé par un médecin, deux internes tentent, avec beaucoup de difficultés, de protéger ce serment. Comment travailler avec du matériel en panne? Comment respecter les volontés d'une patiente lorsque des décisions inhumaines doivent être prises faute de lit? Quelles sont les bonnes décisions? 

A travers le suivi de deux patients, le film dresse le portrait sans concession de l’hôpital public français. Un hôpital aussi malade que ses patients et qui voit ses moyens réduits. 
Par le truchement de Benjamin, jeune interne de 23 ans, nous découvrons les coulisses de l'hôpital. Les mésententes entre les services, les chefs qui tentent de couvrir leur équipe, la communication difficile avec les familles. Si Benjamin, fils du chef de service, est un personnage un peu lâche qu'on excuse par sa jeunesse et son manque d'expérience, son collègue Abdel, médecin algérien redevenu interne en France, est un très beau personnage. Humain, toujours à l'écoute des patients, il incarne l'intégrité dans ce système verrouillé et souffreteux.

On retiendra cette phrase lancée par Abdel: "Ce n'est pas un métier médecin, c'est une espèce de malédiction". Où chacun doit s'accorder avec sa conscience...

Commentaires

Articles les plus consultés