Je vais mieux de David Foenkinos



Si ce roman n'offre rien de bien original pour les fidèles lecteurs de David Foenkinos, il n'en demeure pas moins un récit agréable. L'auteur continue à explorer les thèmes du couple et de la séparation. Dans Je vais mieux, les problèmes du héros se manifestent à travers son mal de dos inexplicable. Sa vie va basculer sur le plan professionnel, personnel - et par conséquent émotionnel. David Foenkinos propose un beau personnage d'anti-héros masculin dont la vie se trouve remise en question. L'auteur reprend les thèmes chers aux romantiques : l'art comme moyen d'expression (le héros souhaitait devenir écrivain), la réflexion sur le passé et le ravissement par le rêve. Comme dans La délicatesse, la tonalité générale du roman est mélancolique, mais se conclut par une renaissance sous forme de "happy end".
Enfin, toujours avec le même humour, David Foenkinos en profite pour glisser ses motifs récurrents (les polonais, Cioran, les romans russes, la rhapsodie des rotules et la Suisse) et nous offre une sacrée digression sur la toile cirée!



Commentaires

Articles les plus consultés