Joséphine


Le film d'Agnès Obadia ne rend pas vraiment hommage à la BD de Pénélope Bagieu. Les adaptations BD ont le vent en poupe, même quand les œuvres ne s'y prêtent pas vraiment... C'est le cas de Joséphine, un gag par plancheLe scénario se révèle par conséquent très indigent: une jeune femme à la trentaine menaçante s'invente un prestigieux fiancé et se trouve prise au piège de son mensonge. Comédie à la Bridget Jones rarement drôle, Joséphine enchaîne les scènes convenues propres au genre (pression autour du célibat, inscription sur un site de rencontre, rendez-vous chez un chirurgien esthétique, gaffes au boulot, etc.) sans jamais décoller, comme son héroïne d'ailleurs... Marilou Berry se débat du mieux qu'elle peut, mais en l'absence de scénario, le spectateur se lasse vite de cette partie de cache-cache... Pas de quoi se rattraper aux personnages secondaires non plus, caricaturaux à souhait entre la copine pétasse, l'ami homosexuel, la sœur parfaite, la DRH nunuche et le prétendant totalement insipide.
Bref, lisez la BD (3 tomes disponibles) beaucoup plus drôle et subtile que cette adaptation mièvre et balourde.


         Marilou Berry incarne Joséphine

Commentaires

Articles les plus consultés