Il reste du jambon? d'Anne Depetrini


Il reste du jambon? nous rappelle Mauvaise foi de Roschdy Zem où le couple mixte juive/musulman incarné par Cécile de France et Roschdy Zem affrontait les mêmes problèmes de couple liés à leur différence d'origine culturelle, religieuse et sociale.


Dans Il reste du jambon?, le couple n'attend pas d'enfant mais doit tout de même faire face à de nombreux sujets de discorde: jambon VS mouton et problématique intégration dans la famille de l'être aimé. Anne Depetrini, compagne à la ville de Ramzy Bédia, nous livre un film quelque peu autobiographique et utilise à bon escient le comique de situation et de caractère. Les personnages quelque peu grotesques viennent amplifier les oppositions entre famille française bourgeoise et famille musulmane d'une banale cité du 92. Mais les deux familles, bourrées de préjugés, se ressemblent finalement beaucoup. Si l'intrigue tourne autour des deux tourtereaux et l'efficace humour de Ramzy (surtout dans les quinze premières minutes du film), les seconds rôles pimentent les scènes: Eric Judor en vigile raciste, Jean-Luc Bideau en intello barré, Marie-France Pisier et Biyouna, belles-mères extravagantes, Géraldine Nakache, la copine envahissante et Leïla Bekhti à nouveau petite soeur rebeu à la langue bien pendue (Mauvaise foi).

Un film divertissant qui s'inscrit dans la veine des comédies sociales actuelles, mais qui n'en renouvelle pas le genre: Dieu est grand, je suis toute petite, Mauvaise foi, Tout ce qui brille...


Il reste du jambon ?
Anne Marivin et Ramzy Bedia

Commentaires

Articles les plus consultés