La délicatesse


"Nathalie avait lu la détresse dans le regard de Markus. Après leur dernier échange, il était parti lentement. Sans faire de bruit. Aussi discret qu'un point-virgule dans un roman de huit cents pages."


David Foenkinos, extrait de La délicatesse, Prix Humanités 2010.

Commentaires

Articles les plus consultés