Un + une et Le Goût des merveilles


Deux comédies romantiques françaises sont à l'affiche en cette fin d'année : Un + une de Claude Lelouch et Le Goût des merveilles d'Eric Besnard.
Dans Un + une, Antoine (Jean Dujardin), compositeur venu en Inde pour travailler sur la musique du film Juliette et Roméo, rencontre Anna (Elsa Zylberstein), la femme de l'ambassadeur. Antoine a été demandé en mariage par sa fiancée. Anna désire devenir mère. Les deux héros sont à un tournant de leur vie. Antoine va suivre Anna dans son périple spirituel, de la purification dans les eaux du Gange à l'étreinte tant attendue avec Amma. Antoine le tombeur est dubitatif face à cette quête spirituelle "in" pour les occidentaux. Anna est sincère dans sa démarche bien que ce parcours s'apparente à la solution de la dernière chance, l'espoir d'un miracle en somme.

Afficher l'image d'origine

Les deux personnages du film Le Goût des merveilles sont esseulés. Louise (Virginie Efira), mère de deux enfants, tente de sauver l'exploitation de son défunt mari. Pierre (épatant Benjamin Lavernhe) semble en totale harmonie avec la nature et manifeste de grandes capacités intellectuelles qui l'isolent. Louise et Pierre vont se comprendre et se sauver l'un l'autre. Le film est d'autant plus touchant qu'il ne traite pas le syndrome d'Asperger comme un handicap. On évite les scènes sur le regard des autres et le discours habituel sur la tolérance. Malgré ses difficultés à communiquer, Pierre est tout de suite apprécié par Louise et ses enfants (enfin un film qui ne met pas en scène d'exécrables ados) qui voient en lui un être extrêmement sensible. Les problèmes que rencontre Pierre avec la justice et ses angoisses nous ramènent dans la réalité, évitant ainsi l'angélisme.

Afficher l'image d'origine

Dans les deux films, les personnages doivent faire face à leurs émotions conformément au schéma classique de la comédie romantique: naissance du sentiment amoureux, trouble et peur de l'engagement. Dans Un + une, le couple est au centre de l'histoire, les couples déjà formés par Anna et Antoine, le couple du film (l'histoire vraie d'un voleur et de sa victime) et le futur couple Anna/Antoine. Ces derniers sont dans la séduction et la spontanéité lors de leurs discussions à bâtons rompus. Tout le contraire de Louise et Pierre qui sont dans la finesse et la retenue privilégiant l'émerveillement. 

Commentaires

Articles les plus consultés