Sempé, un peu de Paris et d'ailleurs

Jean-Jacques Sempé : “Mes personnages ne sont pas minuscules, c’est le monde qui est grand”.


Sempé pour Télérama, n° 3225.


Chez Sempé l'infiniment petit côtoie l'infiniment grand. Qui mieux que le chat peut opposer ces deux mondes? Symbole de quiétude, le chat observe, depuis ses appartements paisibles, les hommes affairés dans la ville. Cet animal, fasciné par l'extérieur, est capable de regarder dehors pendant des heures. Il est au spectacle, bien tranquillement, entouré de livres - comme si ces derniers n'étaient pas dans la vie - ou des affaires de son maître qu'on devine pressé (un journal, une radio, un peignoir et un service déjeuner qui n'ont pas été rangés),  lui,  le chat,  imperméable à cette folle vie.





L'exposition se tient à l'Hôtel de Ville, Paris 4e, jusqu'au 11 février 2012 (entrée gratuite).


Commentaires

Articles les plus consultés