Qui se souvient de David Foenkinos?





En attendant la parution de son nouveau roman, Les Souvenirs (le 18 août), oeuvre sur la  mémoire et les liens intergénérationnels, quoi de mieux que de lire Qui se souvient de David Foenkinos?, afin de faire connaissance avec l'auteur!

Dans ce roman, David Foenkinos relate une difficile période de sa vie. Malgré le succès du Potentiel érotique de ma femme (prix Roger-Nimier 2004), ses  quatre autres romans sont boudés du public. Délaissé par son éditeur et les médias, David s'enlise dans l'oisiveté. Abattu par son manque d'inspiration et ses problèmes de couple, l'auteur-narrateur attend désespérément l'imagination (l'idée) qui lui permettra de renouer avec le succès.

C'est dans le train, lors d'un voyage pour Genève (toujours la Suisse!), que l'auteur trouve l'idée pour la perdre aussitôt! En quête d'inspiration mais non sans imagination, il remonte le fil des événements qui l'avait amené à trouver son idée.


David Foenkinos use sans doute ici de l'autofiction dans sa propre mise en scène, mais  qu'importe! Le résultat est épatant, à la fois drôle et grave. Toujours avec le sens de la formule et de l'autodérision, l'auteur n'hésite pas à écorner la figure d'écrivain qu'il représente. Derrière cette apparente légèreté se cache une réflexion plus profonde sur la hantise de tout écrivain, celle de la page blanche.


On a pu reprocher à David Foenkinos d'être un brin narcissique, mais le portrait qu'il dresse de lui est peu flatteur : "écrivain à échecs", fainéant, assisté et lâche. Eternel contemplateur et romantique, seul l'amour d'une femme pouvait le remettre sur les rails.




Commentaires

Articles les plus consultés